Previous SpeakerNext Speaker

Dr. Meghan Vankosky

vankosky picture

Dr. Meghan Vankosky grew up in rural Alberta northwest of Edmonton and received her undergraduate (2008) and MSc degrees (2010) from the University of Alberta. In August 2010, she relocated to the University of Windsor (PhD; 2015), studying the behaviour of omnivores used for biological control of greenhouse pests. After a second cross-continent relocation, Dr. Vankosky spent one year as a postdoctoral fellow at the University of California – Riverside studying classical biological control of the Asian citrus psyllid. She is now a research scientist of field crop entomology with Agriculture and Agri-Food Canada at the Saskatoon Research and Development Centre.

Dr. Vankosky is interested in integrated pest management (IPM) programs for insect pests of field crops. Pest monitoring is a cornerstone of successful IPM, thus, she is the chair of the Prairie Pest Monitoring Network (PPMN), a collaborative research group that includes experts from Alberta, Saskatchewan, and Manitoba. The PPMN conducts annual surveys of key insect pests of cereals, oilseeds, and pulses and provides weekly updates and annual risk and distribution maps to growers, agronomists, and other researchers. The Network uses bioclimate models to predict insect phenology during the growing season and to model the potential invasion of new pest species in Canada. Recently, Dr. Vankosky joined the Surveillance Working Group of the Canada Plant Health Council and is co-chair of a Community of Practice focusing on harmonizing monitoring protocols for European corn borer across Canada. She is also interested in biological control using beneficial insects and in cultural control methods as alternatives to chemical insecticides. Dr. Vankosky currently leads projects that are investigating biological and cultural control options for management of the pea leaf weevil, the biology, impact, and monitoring of Contarinia brassicola, and developing bioclimate models for invasive species to Canadian agroecosystems.


Le Dr Meghan Vankosky a grandi dans le milieu rural de l’Alberta rurale au nord-ouest d’Edmonton et a obtenu son diplôme de premier cycle (2008) et sa maîtrise (2010) à l’Université de l’Alberta. En août 2010, elle a déménagé à l’Université de Windsor (doctorat ; 2015), où elle a étudié le comportement des omnivores utilisés pour la lutte biologique contre les ravageurs des serres. Après une seconde relocalisation à l’étranger, le Dr Vankosky a passé un an en tant que chercheur postdoctoral à l’Université de Californie – Riverside, où elle a étudié la lutte biologique classique contre le psylle asiatique des agrumes. Elle est maintenant chercheuse en entomologie des grandes cultures à Agriculture et Agroalimentaire Canada au Centre de recherche et de développement de Saskatoon.

Le Dr Vankosky s’intéresse aux programmes de gestion intégrée des parasites (IPM) pour les insectes nuisibles des grandes cultures. La surveillance des parasites est la pierre angulaire d’une lutte intégrée réussie. Elle préside donc le Prairie Pest Monitoring Network (PPMN), un groupe de recherche collaboratif qui comprend des experts de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba. Le PPMN mène des enquêtes annuelles sur les principaux insectes nuisibles des céréales, des oléagineux et des légumineuses et fournit des mises à jour hebdomadaires et des cartes annuelles des risques et de la distribution aux producteurs, agronomes et autres chercheurs. Le réseau utilise des modèles bioclimatiques pour prévoir la phénologie des insectes pendant la saison de croissance et pour modéliser l’invasion potentielle de nouvelles espèces de ravageurs au Canada. Récemment, le Dr Vankosky a rejoint le groupe de travail sur la surveillance du Conseil canadien de la santé des végétaux et est coprésidente d’une communauté de pratique axée sur l’harmonisation des protocoles de surveillance de la pyrale du maïs au Canada. Elle s’intéresse également à la lutte biologique à l’aide d’insectes utiles et aux méthodes de lutte culturale comme alternatives aux insecticides chimiques. Le Dr Vankosky dirige actuellement des projets qui étudient les options de contrôle biologique et culturel pour la gestion du charançon de la feuille du pois, la biologie, l’impact et la surveillance de Contarinia brassicola, et le développement de modèles bioclimatiques pour les espèces envahissantes dans les agroécosystèmes canadiens.


Title: Using bioclimate modelling to understand pest ecology and predict pest invasions

Titre: L’utilisation de la modélisation bioclimatique pour comprendre l’écologie des organismes nuisibles et prédire les invasions

Previous SpeakerNext Speaker